perforation


perforation

perforation [ pɛrfɔrasjɔ̃ ] n. f.
• 1398; lat. perforatio
1Chir. (vx en emploi cour.) Action de perforer, d'ouvrir un organe. térébration.
2État de ce qui est perforé. Méd. Ouverture accidentelle ou pathologique dans un organe. Perforation intestinale. Perforation du tympan.
3Chacun des petits trous d'une carte, d'une bande perforée.

perforation nom féminin (bas latin perforatio, -onis) Action de perforer, fait d'être perforé. Endroit perforé, trou : Les perforations sont mal faites. Trou à angles arrondis, pratiqué au bord (ou dans l'axe) de la pellicule photographique ou cinématographique. Trou de dimensions normalisées, effectué dans une carte ou une bande. Creusement d'un trou dans une roche, à l'aide d'un marteau perforateur, en vue d'y placer des charges d'explosif. Ouverture pathologique dans la paroi d'un organe creux.

perforation
n. f. Action de perforer; son résultat.
|| MED Ouverture accidentelle ou pathologique d'un organe. Perforation de l'intestin.
|| INFORM Petit trou d'une carte, d'une bande perforée.

⇒PERFORATION, subst. fém.
Action de percer (quelque chose) de part en part; résultat de cette action.
TECHNOL. Forages par machines mues à bras et perforations mécaniques (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 113). Berthe, elle, la préposée à la perforation des tickets au Trocadéro, Berthe ne s'en faisait pas (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 387). La vitesse de la perforation de la fraise est d'environ 2 m à l'heure dans le marbre blanc (LAMBERTIE, Industr. pierre et marbre, 1962, p. 57).
MÉD. Ouverture accidentelle pathologique, d'un organe creux, d'une membrane. Perforation de l'estomac, de l'intestin; perforation intestinale; perforation spontanée. Il croyait devoir, avant tout, arrêter l'hémorragie (...) parce qu'il y avait eu perforation intérieure et qu'il ne fallait pas laisser la suppuration s'accumuler dans la poitrine (VERNE, Île myst., 1874, p. 483). L'oreille moyenne peut être le siège d'un exsudat purulent avec perforation fréquente du tympan (MÉNÉTRIER, STÉVENIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p. 250). Une autre complication de l'appendicite aiguë est la péritonite purulente généralisée d'emblée par perforation brutale de l'appendice (QUILLET Méd. 1965, p. 157).
CHIR. ,,Opération qui s'exécute avec une couronne de trépan et avec des instruments spéciaux, notamment sur les cellules de l'apophyse mastoïde, lorsqu'elles sont infiltrées de pus`` (Lar. méd. 1970).
ANAT. Ouverture, percée naturelle. Les oiseaux qui ont un doigt à quatre, et un à cinq phalanges, y ont deux perforations (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 143).
ART DENT. ,,Trouée pathologique créée par l'évolution de la carie ou provoquée accidentellement par le praticien`` (COURTOIS 1972).
CIN. ,,Trous de dimensions normalisées placés à intervalles réguliers au milieu ou sur les bords de la pellicule cinématographique, pour faciliter son entraînement au moyen de roues dentées dans le corps de la caméra`` (POLLET Cin. 1971).
MÉCANOGRAPHIE, INFORMAT. Chacun des petits trous pratiqués sur les cartes, les bandes perforées, au moyen d'une perforatrice ou d'une poinçonneuse. Les lettres de l'alphabet sont généralement exprimées par un diagramme : deux perforations par lettre, une lettre par colonne (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 175).
P. méton. Enregistrement de données sous forme perforée. Établir un bordereau de perforations pour les références, et (...) constituer un vocabulaire organisé du sujet traité (FUNCK, MOUREAU ds B. Bibl. Fr., t. 11, 1968, p. 346) :
La mise en œuvre d'un équipement à cartes perforées demande d'abord de recopier sur les cartes, sous forme de perforation, les données des documents de base, sans que l'opérateur de perforation ait à s'inquiéter de la fonction des nombres qu'il recopie...
COUFFIGNAL, Mach. penser, 1964, pp. 24-25.
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. État de ce qui est perforé, trou 1. a) ca 1398 méd. perforation (Somme Me Gautier, B.N. 1288, f° 92 v° ds GDF. Compl.); b) 1803 perforation spontanée de l'estomac (Al. GÉRARD, Des perforations spontanées de l'estomac, Paris, an XII ds Catal. gén. des l. imprimés de la Bibl. Nat.); c) 1824 perforation de l'intestin (Encyclop. méthod. méd., t. 11); 1874 perforation intestinale (Lar. 19e); 2. 1890 télégr. (Lar. 19e Suppl., p. 1904d, s.v. télégraphie); 3. a) 1903 impr. (Nouv. Lar. ill., s.v. monotype : les perforations de la bande); b) 1959 mécanographie (B. QUEMADA ds Cah. Lexicol. t. 1, p. 9). B. Action de perforer 1. XVe s. chir. (BRUN DE LONG BORC, Cyrurgie, ms. de Salis, f° 7d ds GDF. Compl.); 2. 1876 mines et carr. (Lar. 19e, t. 15, p. 585d, s.v. tunnel : la perforation de la galerie); 3. 1879 balist. (VERNE, 500 millions, p. 121 : la puissance de perforation de cette pièce); 4. a) 1903 impr. (Nouv. Lar. ill., s.v. monotype : perforation d'une bande de papier); b) 1959 mécanographie (B. QUEMADA, op. cit., p. 10); 5. 1948 « action de perforer un titre de transport » (CENDRARS, loc. cit.). Empr. au b. lat. perforatio, d'abord att. comme terme méd. : « action de trépaner »; dér. du lat. perforare (v. perforer). Fréq. abs. littér. :17.

perforation [pɛʀfɔʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1398, chir.; bas lat. perforatio « action de trépaner », du lat. perforare. → Perforer.
1 Chir. (Vx en emploi courant). Action de perforer, d'ouvrir un organe.
tableau Lexique de la chirurgie.
2 État de ce qui est perforé. Par ext. Endroit perforé. Trou.Méd. Ouverture faite dans un organe par la pénétration d'un projectile, d'un objet pointu ou par ulcération (perforations spontanées). Térébration. || Perforation intestinale.
3 Perforation d'un ticket, d'un billet de transport.(1893, in Année sc. et industr. 1894, p. 143). Mécanogr. Chacun des petits trous pratiqués sur les cartes, les bandes perforées, au moyen d'une perforatrice ou d'une poinçonneuse.
0 Le fichier mécanographique se présente sous forme d'une série de fiches en bristol ou en carton léger sur lesquelles sont portées des perforations et des indications imprimées ou même manuscrites. Les perforations, éléments essentiels de la mécanisation, sont de petites ouvertures rectangulaires situées à des emplacements déterminés de la carte. Elles correspondent à un certain code alphabétique ou numérique et peuvent, pour la commodité de la consultation, être « traduites » en clair (…)
Quemada, in Cahiers de lexicologie, no 1, 5 9.
Opération par laquelle on perfore (des cartes, une bande). Abrév. : perfo, n. f.
COMP. Imperforation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Perforation — Sf Reiß , Trennlinie erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus l. perforātio ( ōnis) die Durchbohrung , zu l. perforāre durchlöchern, durchbohren , zu l. forāre bohren, durchbohren und l. per . Das Verb ist entlehnt als perforieren.    Ebenso …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Perforation — Per fo*ra tion, n. [Cf. F. perforation.] 1. The act of perforating, or of boring or piercing through. Bacon. [1913 Webster] 2. A hole made by boring or piercing; an aperture. Slender perforations. Sir T. Browne. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Perforation — (v. lat.), 1) Durchbohrung; 2) Durchbohrung eines Theiles, um zu einer dadurch geschlossenen Höhle zu gelangen. So P. des Kindskopfs, Durchbohrung des Kopfs des Kindes noch vor der Geburt, od. bei abgerissenem zurückgebliebenem Kopfe, in Füllen,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Perforation — (lat., »Durchbohrung«), der Vorgang, bei dem infolge einer Trennung der Wandung eine bis dahin geschlossene Höhle oder ein Kanal eröffnet oder ein solides Organ durchbohrt (perforiert) wird. Dieselbe erfolgt durch Verletzung mittels eines… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Perforation — (lat.), Durchbohrung, Durchlöcherung; in der Chirurgie die künstliche Eröffnung natürlicher oder widernatürlich gebildeter Körperhöhlen; in der Pathologie die durch Geschwüre und Nekrose hervorgerufene Durchlöcherung der Wände von Kanälen und… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Perforation — Perforation, Durchbohrung, die künstliche Eröffnung einer Höhle des Körpers mittelst eines Stichwerkzeuges, um den Inhalt derselben zu entleeren; auch Paracentese genannt; in der Geburtshilfe das Anstechen des noch im Mutterleibe befindlichen… …   Herders Conversations-Lexikon

  • perforation — index split Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • Perforation — Perforation,die:⇨Durchbruch(2) …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • perforation — mid 15c., action of perforating, from L.L. perforationem (nom. perforatio), from pp. stem of L. perforare bore or pierce through, from per through (see PER (Cf. per)) + forare to pierce (see BORE (Cf. bore)). Meaning hole made th …   Etymology dictionary

  • perforation — [pʉr΄fə rā′shən] n. 1. a perforating or being perforated 2. a hole made by piercing, ulceration, etc. 3. any of a series of holes punched or drilled, as between postage stamps on a sheet …   English World dictionary